Sélectionner une page

Le Daaf ou Détecteur avertisseur autonome de fumée ou appelé tous court : détecteur de fumée, est un appareil indispensable pour se protéger des incendies domestiques. Cet équipement de précaution se résiste à l’existence de vapeur d’air ou de fumée. Ainsi, il effectue un effet sonore dans le but de permettre aux demeurant de faire appel aux pompiers ou de se mettre à l’abri. Alors, pour quelles raisons le Daaf est-il devenu obligatoire ? Dans cet article, en effet, découvrons ensemble les critères à prendre en considération sur l’exigence de posséder un détecteur de fumée chez soi.

Le détecteur de fumée est indispensable dans le monde d’aujourd’hui

Le détecteur de fumée doit être obligatoire au niveau de tous les logements selon la loi de France du 9 mars 2010. Cependant, toutes ces demeures doivent aussi en être pourvus obligatoirement à la dernière limite le 8 mars 2015. Ainsi, cette exigence a été fondée d’une manière efficace, afin de se protéger en cas d’incendie domestique. Alors, cet appareil établit un effet sonore très fort et décèle les fumées afin de réveiller tous ceux qui sont encore endormis dans la maison. Pourtant, il porte le nom officiel et complet en Daaf ou Détecteur avertisseur autonome de fumée. Le détecteur doit être garni d’un repérage CE et il doit accepter la loi en harmonie européenne (NF EN 14604). L’appareil à ionisation sera actuellement empêché à utiliser étant donné des radioactifs.

En plus, il faut que le détecteur de fumée constitue obligatoirement les critères ci-après, de façon inévitable :

  • Numéro ou date de création du lot ;
  • Genre de batterie à employer ;
  • Date et numéro de la loi à laquelle s’adapte le détecteur ;
  • Adresse et marque ou nom du fournisseur ou du fabricant.

L’effet sonore doit convenir au degré du signal en 85 dB A ou décibels A au minimum, avec une distance de 3 m. Ainsi, un autre signal d’alarme peut également déceler une perte de quantité alimentaire de l’appareil. Le détecteur pourrait aussi être chargé par batteries sur secteur ou incorporées, ou aussi par piles.

Où pourrait-on installer le détecteur de fumée ?

Cet appareil doit être placé dans les coins non occupés dans la maison, surtout au niveau de l’engagement ou du mouvement de circulation dans les chambres par le couloir ou le palier. Ainsi, installer le détecteur de fumée auprès de l’espace nocturne permet d’informer les responsables de l’incendie pendant qu’ils dorment. Pourtant, il faut que le Daaf doive être installé à une certaine distance de la salle de bain et de la cuisine si vous habitez dans un petit studio.

Par ailleurs, le détecteur de fumée doit être attaché à défaut ou fermement au plafond, et sur le mur le plus possible en le donnant un peu d’espace de distance. De ce fait, on ne doit pas installer le détecteur de fumée dans une partie constituée par le plafond et le mur étant donné que cet emplacement peut risquer un blocage d’air. En plus, on ne doit pas placer l’appareil dans les zones des immeubles communs de logement afin d’empêcher les demeurant de l’habitation de s’exposer.

mentionslegales ph