Sélectionner une page

Les alarmes de maison peuvent améliorer la sécurité d’une maison et la protection des occupants. Il existe plusieurs modèles de cet appareil avec différentes caractéristiques et options. Il existe plusieurs façons d’arrêter l’alerte. Souvent, quelques étapes simples suffisent pour éteindre un appareil. Vous vous demandez comment arrêter l’alarme de votre maison après qu’elle se soit déclenchée. Découvrez les différentes méthodes de désinscription en parcourant cet article.

S’assurer qu’il n’y a aucun risque

Vérifiez vos panneaux de sécurité et autres appareils produisant du son. Si vous soupçonnez qu’une alerte déclenchée peut avoir été causée par une menace sérieuse, veuillez confirmer immédiatement avec le centre de surveillance de votre société d’alerte ou contacter les autorités compétentes.

Désactiver à partir du lecteur de carte d’accès

Très pratique, le lecteur de badge vous permet d’armer et surtout de désarmer le système d’alarme par des gestes simples, vous évitant d’avoir à retenir et saisir des codes. Pour désactiver votre alarme, il vous suffit de présenter votre badge sans contact au lecteur. Grâce à la technologie RFID, le lecteur peut vérifier que le badge est valide et le désactiver. La bordure du lecteur de carte s’allumera en vert pendant 1,5 seconde, confirmant que le système est bien désactivé (sinon, la bordure deviendra rouge).

Désactiver manuellement en appuyant sur le bouton fire

Certains modèles d’alarme incendie ont souvent un bouton facile à utiliser. Vous pouvez appuyer sur ce bouton pour désactiver l’alarme incendie. C’est ce qu’on appelle la fonction muette du détecteur.

Si la fumée persiste, l’alarme retentira à nouveau après 15 minutes par mesure de sécurité. Aussi, si l’appareil n’a pas de boutons, il peut être utile de dévisser l’appareil du support pour accéder au même mécanisme, parfois caché au dos de l’appareil.

Arrêter l’alarme à distance

Tout d’abord, vous devez savoir qu’il existe des réglementations légales concernant la durée de l’alarme. En France, pour protéger l’ouïe des personnes, la sirène ne doit pas retentir plus de 3 minutes et ne doit pas dépasser 105 décibels. Ainsi, votre alarme se déclenchera automatiquement passé ce délai, que vous soyez sur place ou non.

Maintenant, cela pourrait être une véritable alarme. Dans ce cas, il est préférable de vérifier l’alarme et la sécurité de la maison. Si vous n’êtes pas à proximité, vous pouvez envoyer vos voisins vérifier.

Néanmoins, si vous sortez souvent, c’est une bonne idée de visiter une entreprise qui peut surveiller à distance et avoir des agents de sécurité sur place. Il vérifiera la sécurité de la maison en votre nom et éteindra l’alarme si nécessaire.

Si vous optez pour un système vidéo et installez une application sur votre smartphone, vous pourrez vérifier ce qui se passe en temps réel en attendant l’intervention d’un tiers. Vous pouvez généralement désactiver l’alarme à distance de cette façon. Si le résultat est un faux positif, vous pouvez le redémarrer. Au lieu de cela, si vous choisissez de vous inscrire, vous pourrez obtenir une certification si nécessaire. À noter toutefois que les caméras ne filment pas la voie publique.

Une dernière chose, pensez à vous renseigner sur l’existence du code « contrainte ». Malheureusement, ce n’est pas toujours disponible dans le devis. Notez que ce code est défini au moment de l’installation et vous permet de déclencher une alerte si vous êtes obligé de le désactiver contre votre gré. Ce n’est donc pas le même code que vous tapez tous les jours.

mentionslegales ph