Lancement de la campagne du gouvernement sur la prévention des incendies domestiques

Alors qu’avec l’hiver commence la saison la plus meurtrière en matière d’incendies domestiques, la plus vaste campagne de prévention jamais déployée par le gouvernement a débuté ce Mardi 15 Décembre 2009, afin de sensibiliser les Français aux risques d’incendies domestiques.

Cette campagne de prévention incendie a été lancée officiellement par le Secrétaire d’Etat au Logement et à l’Urbanisme, Benoist Apparu. En effet, en juillet dernier, après un incendie dramatique, Monsieur Benoist Apparu avait pris l’engagement devant les Parlementaires de lancer avant la fin de l’année une campagne choc pour sensibiliser les français sur les risques d’incendies domestiques.

Le Secrétaire d’Etat soulignait par ailleurs, que le nombre d’incendies avait doublé ces vingt dernières années : 1 incendie toutes les deux minutes, plus de 10.000 blessés et 800 morts par an en France. Le Secrétariat d’Etat au Logement insistait également sur le fait qu’on estime qu’un Français sur trois sera victime d’un incendie au cours de sa vie. Monsieur Benoist Apparu précise qu’il a voulu une campagne choc, la première en France, car on peut sauver des vies avec des gestes simples ; il était donc nécessaire d’interpeller les Français pour qu’ils réagissent.

Cette campagne a pour ambition « d’alerter les Français sur les risques d’incendie, leur apprendre à les prévenir et les inciter à réagir ». Elle mise sur un fort impact émotionnel. Elle s’appuie sur les drames humains que constituent les incendies et sur la responsabilité que chacun a, vis à vis de ses proches, de tout mettre en œuvre pour sécuriser son habitation et protéger ceux qui y vivent. Un message fort : NE LAISSEZ PAS LA VIE DE CEUX QUE VOUS AIMEZ PARTIR EN FUMEE.

Cette campagne doit faire prendre conscience aux français que personne n’est à l’abri d’un incendie. En effet, on estime qu’un Français sur trois sera victime d’un incendie au cours de sa vie. De plus, cette campagne veut faire prendre conscience aux français que les incendies peuvent survenir en quelques minutes seulement à partir d’une simple négligence. Ils deviennent alors très vite incontrôlables et ont souvent des conséquences dramatiques, entraînant des pertes en vie humaines et des dégâts matériels.

Cette campagne, diffusée auprès du plus grand nombre, s’articule autour de 3 axes :

  • Eviter les risques : en vérifiant ses installations électriques ou de chauffage et en adoptant des comportements plus sûrs.
  • Détecter les incendies à temps : en équipant son habitation d’un ou plusieurs détecteurs de fumée.
  • Réagir efficacement : en apprenant les réflexes qui sauvent en cas d’incendie.

Cette campagne radio, presse écrite et Internet sera relayée sur le terrain par les Sapeurs Pompiers, les compagnies d’assurances et les associations du secteur. Elle vise à inciter les Français à équiper leurs habitations de Détecteur Avertisseur Autonome de Fumée (DAAF).

Pour information, une commission mixte paritaire doit statuer courant janvier sur la proposition de loi des députés Damien Meslot et Pierre Morange, qui prévoit de rendre obligatoire l’installation de Détecteurs Avertisseur Autonomes de Fumée (DAAF) dans les logements. Le texte concerne les résidences principales et secondaires, les logements privés et publics, les logements neufs et anciens. Locataires comme propriétaires sont concernés.

Pour l’heure, le taux d’équipement des ménages français en Détecteurs Avertisseurs Autonomes de Fumée (DAAF) s’élève à environ 1% ; contre 98% en Norvège, de 95% aux Etats-Unis et de 89% en Angleterre. Les Français doivent donc équiper leurs habitations de détecteurs de fumée et rattraper leur retard. On rappelle que ces pays ont diminué le nombre d’incendie par deux, en incitant leurs ressortissants à installer des Détecteurs Avertisseurs Autonomes de Fumée (DAAF).

Le site internet http://www.prevention-incendie.gouv.fr rassemble toute l’information sur le risque d’incendie et les moyens de prévention, mais permettra aussi de suivre toute l’actualité sur le sujet, dont l’avancement du projet de loi.